Mon parfait sandwich d’été

Sandwich de voyage aux saveurs d'été - Street food photography

Je crois que je n’ai jamais fait autant de voyages en train aussi rapprochés qu’en ce moment. Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux vous l’avez peut-être déjà compris, (et pour les autres sachez que ça y est, c’est officiel), je quitte Paris pour m’installer à Toulouse. Nous avons (enfin) trouvé notre nouvel appartement, et après les allez-retours « visites », nous enchaînons maintenant avec les allez-retours « déménagement ». Beaucoup de route et beaucoup de fatigue, mais le côté positif de tous ces trajets, c’est que j’ai pris le pli de me faire des pique-niques « maison » (et si vous ne le saviez pas, j’adore les pique-niques).

Le dernier en date était une parfaite petite salade d’été, composée de tomates cerises, de raviolis basilic et pignons de pin, avec une vinaigrette comme on n’en fait plus. La salade parfaite pourrait-on dire ? Et bien figurez vous que j’ai oublié l’élément principal en la préparant, et c’est bien évidemment une fois assise dans le train, et le pique-nique sur les genoux, que j’ai eu le bonheur de me rendre compte de l’oubli de la fourchette. Deux choix s’offraient donc à moi, et comme je n’allais pas opter pour celui qui consistait à manger ma salade avec les mains (quoi que, j’ai hésité), j’ai donc rangé mon pique-nique dans mon sac, en maugréant pendant tout le trajet que, la prochaine fois, je me ferais un sandwich.

Et c’est en fantasmant sur « le parfait sandwich » que j’aurais dû me faire pour ce voyage, que m’est venue l’idée de faire un article sur les garnitures de sandwich. Oui parce que j’ai beau adorer ça, je n’ai pas forcément tout le temps des ingrédients de folie en réserve chez moi, et comme tout le monde j’ai déjà subit le sort du sandwich triangle tout mou acheté en gare 10 min avant le départ du train.

Hors le sandwich est pour moi un pur plaisir culinaire, un peu comme la pizza en fait, puisqu’on peut le décliner à l’infini et le garnir d’à peu près tout (à l’exception de l’ananas, comme pour la pizza, ici c’est interdit). J’ai donc commencé à potasser les bases de ce casse-croûte, afin de me trouver des alternatives un peu plus sympas que le classique jambon beurre, et finalement il n’y a qu’un seul secret… Il suffit d’utiliser des ingrédients frais, et de saison pour être certain de concevoir le sandwich idéal.

Evidemment il y a quand même quelques bases à respecter, je vous propose donc de revoir ensemble, les b.a.-ba du sandwich.

La composition:

Tout d’abord, bien que l’on puisse y mettre pratiquement ce que l’on souhaite à l’intérieur, il y a des éléments à ne jamais oublier.

  • LE PAIN : Première pièce pour construire le sandwich, et qui détermine complètement l’univers culinaire de votre recette (pain au seigle légèrement toasté, baguette tradition, pain aux céréales bio…)
  • LA SAUCE : Deuxième élément important permettant d’apporter une texture crémeuse, et surtout essentiel pour que le sandwich ne soit pas sec (beurre aux herbes, une mayonnaise maison, de la moutarde, un pesto…)
  • L’ÉLÉMENT PRINCIPAL : Parce qu’il faut bien le garnir ce sandwich, l’élément principal est déclinable à l’infini, à vous de décider si vous préférez un sandwich à base de viande, ou un sandwich végétarien, ou même vegan (pancetta, farce, fromage crémeux, tranche d’aubergine rôtie…)

Ensuite il y a les petits « plus » du sandwich, qui lui donnent plus de détails et de complexité, et que personnellement j’adore ajouter quand j’en ai la possibilité :

  • ÉLÉMENT SECONDAIRE : Pour moi un sandwich, même avec une sauce, à tendance à rester sec si on n’y ajoute pas au moins un légume. Ce légume peut être « l’élément principal » du sandwich, ou à défaut, se retrouver dans cette catégorie comme un « élément secondaire » (tomates confites, lamelles de poivron vert, salade bien vinaigrée…)
  • CONDIMENT : Le condiment c’est la petite touche qui peps le sandwich, généralement une touche acidulée ou épicée qui donne cette envie de « reviens-y » (cornichons, pointe de pâte de piment…)
  • A PARSEMER : Cet élément c’est un peu la cerise sur le gâteau du sandwich, la note discrète qui surprend, et dont la découverte à la dégustation fait toujours plaisir (graines de sésame, graines germées, noisettes concassées…)

Si vous souhaitez pimper votre sandwich simplement, tout en restant dans ce genre de composition, je vous propose quelques twist faciles pour votre prochain casse-croûte :

Pain baguette –> Foccacia italienne
Cornichon –> Câpres
Beurre demi-sel –> Beurre demi-sel aux herbes
Comté –> Feta

˜

Parce que le truc avec les sandwichs, c’est qu’ils sont toujours meilleurs quand ils sont préparés par quelqu’un d’autre, j’espère que cet article sera donc pour vous source d’inspiration pour varier les plaisirs et découvrir de nouveaux goûts.

IMG_1287


Ingrédients & Ustensiles

Pour le sandwich :

  • {PAIN} : Baguette au blé bio fraîche
  • {SAUCE} : 150 g de pesto à l’ail des ours (à défaut, pesto de brocoli)
  • {ÉLÉMENT PRINCIPAL} : 250 g de mozzarella di buffala

+

  • {ÉLÉMENT SECONDAIRE} : Une dizaine de tomates cerises
  • {CONDIMENT} : Quelques câpres
  • {A PARSEMER} : 15 g de pignons grillés
  • Un peu d’huile d’olive
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • Sel et poivre

Les ustensiles plutôt utiles:

  • Une balance de cuisine
  • Un petit bol
  • Une plaque de cuisson

Recette pour 2 gros sandwichs ou 4 petits

Préparation de « L’ÉLÉMENT SECONDAIRE » :

1 – Préchauffer le four à 180 °C. Sur une plaque de cuisson, déposer les tomates cerises, verser par-dessus un filet d’huile d’olive et un peu de sel et enfourner 20 min. Réserver.

Préparation du « CONDIMENT » :

1 – Dans un petit bol, mélanger les câpres, l’huile d’olive, le vinaigre, et le sel & poivre à votre convenance. Réserver.

Préparation des ingrédients « A PARSEMER »:

1 – Faire griller pendant 5 à 10 min des pignons dans un four préchauffé à 180°C. Réserver.

Montage des sandwichs :

1 – Couper la baguette en deux, puis entailler chaque morceaux sur un côté dans le sens de la longueur. Etaler le pesto sur le pain. Ajouter la mozzarella coupée en tranche, puis les tomates cerises confites. Ajouter une à deux c. à c. de vinaigrette aux câpres, quelques pignons grillés, et à table ! Astuce : Pour quatre petits sandwichs, utiliser les mêmes quantités et les répartir équitablement dans les quatre morceaux de pain.


IMG_1281

cropped-logo-madamcadamia1.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s