Orechiettes « maison » à la tomate

orechiette maison fraîches à la tomate - photography italian food

Avant de blablater pasta avec vous, j’aimerai vous présenter mes excuses pour l’erratum de ce weekend, et la publication involontaire de cet article. J’étais entrain d’apporter les finitions au texte quand « patatra » sans prévenir j’ai cliqué sur « Publier », et là, ce fut le drame. J’ai donc supprimé l’article car je souhaitais vraiment le fignoler et le partager avec vous cette semaine, alors milles excuses à tous ceux qui auront reçu cet article en double dans leur boîte mail. Pour me faire pardonner je posterai un article de plus que prévu durant le mois de Juin. Mois que je voulais entièrement « salé », finalement des fraises se glisseront surement dans le tableau elles aussi.

Mais comme on dit, la deuxième fut la bonne, et pas de surpression d’article à la sauvage cette fois ci. Je m’en suis d’autant plus voulu puisqu’il s’agit d’un article que j’avais hâte d’écrire et de vous partager, et je voulais que tout soit parfait (bon du coup, on repassera pour ce côté là). Pour tout vous dire, je n’étais même pas encore rentrée d’Italie que je savais déjà que je voulais vous parler à la fois de balades et de sauce tomate dans les semaines à venir. Comme je ne vous ai pas encore écrit d’article « City guide » sur mon dernier voyage, je vais profiter de cette nouvelle recette aux saveurs italiennes pour partager brièvement avec vous mes impressions sur la magnifique région des Pouilles. Mais qui sait, ce city guide pourrait venir bien plus vite qu’on ne le pense (affaire à suivre).

En attendant, c’est pour moi la parfaite occasion de vous donner un aperçu de cette jolie région du sud de l’Italie, tout en parlant pâtes, « what else ? » j’ai envie de dire. Pour ceux & celles qui ont loupé le coche, le mois dernier je suis à nouveau partie profiter de l’Italie pendant une petite quinzaine de jours. Je n’avais encore jamais visité ces villes du sud, et pour ne rien vous cacher, c’était plutôt très très chouette. Nous avons choisi de partir en hors saison afin de profiter au maximum des plages et de nos balades, sans être trop pollués par d’autres confrères touristes. Et les deux premières semaines de Mai sont la période idéale pour voir les paysages des Pouilles recouverts de fleurs des champs sous une chaleur plutôt douce et avec (presque) pas de touristes.

Les baignades par contre restent assez sportives à cette période de l’année, l’eau étant encore bien trop froide pour moi, mais ça avait au moins le mérite d’ouvrir l’appétit, et côté gastronomie, on était servis. Au menu pendant deux semaines nous avons alterné entre produits de la mer et plats de pâtes (pour mon plus grand bonheur), sans mentionner les glaces quotidiennes. J’étais vraiment dans mon élément côté « food », avec mention spéciale pour chaque plat de pâtes mangé qui était à chaque fois à tomber. Et comme je n’allais pas m’arrêter à seulement deux semaines de nourriture parfaite, j’ai décidé de faire durer le plaisir un peu plus longtemps en me faisant un cadeau de moi à moi. J’ai craqué pour un énième livre de cuisine, sur les recettes italiennes « primi piattis » (il n’y a pas de petits plaisirs).

Donc forcément, en rentrant j’étais aussi excitée par l’idée de tester ces nouvelles recettes plus chouettes les unes que les autres, que de les manger. Vous voyez où je veux en venir ? Moi, mon livre, et Reverso pour m’aider à m’en sortir sur certains termes italiens, ont s’est donc très vite mis au travail, en commençant avec la recette de base des Orechiettes. Après une pause traduction, et quelques adaptations des indications, (et deux heures de travail aussi, qu’on se le dise), j’ai finis par obtenir mes premiers 400 g d’Orechiettes, et s’en ai suivi une petite danse de la joie (parce que c’était bon, et parce que j’avais hâte d’en venir à bout).

Le façonnage des pâtes est assez chronophage, mais je me suis calée devant quelques épisodes de Friends (encore et toujours) pour les modeler, et le temps est passé plus vite que je ne le pensais (astuce : trouver un commis qui le fera pour vous, ça fonctionne aussi).

orechiette maison fraîches à la tomate - photography italian food


Ingrédients & Ustensiles

Pour les orechiettes :

  • 160 g de farine T65 (bio)
  • 240 g de semoule de blé dur (bio)
  • 170 g d’eau
  • 1 bonne pincée de sel
  • Un peu de farine pour le façonnage

Pour la sauce tomate :

  • 210 g de coulis de tomates
  • 2 grosses tomates type Noire de Crimée
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à s. de cassonade
  • 10 feuilles de basilic
  • Sel & poivre

Au moment de servir :

  • Quelques feuilles de basilic
  • Parmesan

Les ustensiles plutôt utiles :

  • Un saladier
  • Un grand plat & un torchon propre
  • Deux casseroles

Recette pour 3 à 4 personnes

Préparation des Orechiettes :

1 – Dans un saladier, mélanger la farine, la semoule de blé dur et le sel. Ajouter l’eau petit à petit tout en mélangeant (je suis partie sur 170 g d’eau, n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau ou un peu de farine si la pâte est trop sèche / trop collante). Ne pas trop pétrir la pâte pour éviter qu’elle devienne élastique.

2 – Former des boudins de pâte de l’épaisseur d’un doigt, et couper des tronçons d’1 cm. Rouler ces tronçons dans un peu de farine pour faciliter le façonnage à suivre.

3 – Avec le pouce, faites pression au centre des segments de pâte, afin d’obtenir la forme concave typique des orechiettes. Les mettre ensuite à sécher sur un torchon propre dans un grand plat 1h.

Préparation de la sauce tomate :

1 – Laver et couper les tomates en petits morceaux. Faire revenir les tomates à feu doux avec un peu d’huile d’olive. Quand les tomates commencent à compoter, ajouter le coulis de tomates, le vinaigre, le sucre, le basilic et le sel & poivre à votre convenance. Laisser mijoter à feu doux pendant 20 min.

Cuisson & service :

1 – Cuire les orechiettes 6 min dans de l’eau bouillante et salée. Egoutter les pâtes, et les ajouter dans la sauce tomate. Bien mélanger et laisser chauffer 1 min.

2 – Servir les pâtes à l’assiette, et ajouter quelques feuilles de basilic fraîches et du parmesan râpé.

Astuce 1 : Penser à préparer les pâtes un peu à l’avance parce que le façonnage prend au moins une bonne heure.

Astuce 2 : Si vos pâtes sèchent plusieurs heures, penser à adapter le temps de cuisson en l’augmentant de quelques minutes pour avoir des pâtes cuites « al dente » (à vous d’adapter).


orechiette maison fraîches à la tomate - photography italian food

orechiette maison fraîches à la tomate - photography italian food

orechiette maison fraîches à la tomate - photography italian food

cropped-logo-madamcadamia1.jpg

6 commentaires sur “Orechiettes « maison » à la tomate

  1. Je ne suis pas spécialement branché végétarien mais concernant les pâtes sous toutes ses formes je suis preneur. Cette recette me parait assez simple à réaliser et a tous les ingrédients clés: tomates, basilic et parmesan… Mamma mia, de quoi me régaler ;o)

    J'aime

    1. Pourtant entre les plats de pâtes, les pizzas, les tartes salées, les soupes etc, les plats végétariens sont assez communs dans l’alimentation 🙂
      Pour ce plat là c’est une réalisation ultra facile mais qui est assez chronophage pour la préparation des orechiettes ! Mais si on le fait devant un film ça passe forcément plus vite 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s