Mojito aux clémentines

Mojito d'Halloween aux clémentinesC’est l’histoire d’une fille beaucoup trop fan du mojito, et qui décide d’en faire un article pour Halloween. (Et là j’avoue avoir été tentée d’écrire un « Fin de l’histoire », on oublie l’article et on passe directement aux choses sérieuses. Sauf que bon, je ne peux pas faire ça au mojito, il mérite bien son billet à lui tout seul).

Le mojito et moi, nous sommes comme les deux doigts de la main. On se retrouve à n’importe quelle occasion qui se présente, et on est toujours certains de passer un bon moment ensemble. D’ailleurs c’est généralement lui qui me permet de juger la carte d’un bar (parce que, qu’on se le dise, c’est vraiment la base dans la catégorie « cocktail »), et que ce cocktail a beau être simple, il doit pourtant être bien fait.

Le paragraphe suivant fait donc office de description de mon mojito idéal, où je vous y délivre toutes mes astuces pour un mojito réussi. Je tiens à préciser que ces astuces sont basées sur des années d’expériences (oui, il faut savoir donner de sa personne pour trouver la recette idéale du mojito).

D’abord, commençons par la menthe. Parce qu’il n’y a rien qui m’énerve plus que de commander un mojito dans un bar, et de devoir me mettre à la recherche de feuilles de menthe dans le fond de mon verre, pour vérifier que l’on m’a bien servi un mojito et pas une caïpirina. Posons donc les bases, le mojito est blindé de feuilles de menthe. Point. Ensuite vient le sucre. Et pas n’importe quel sucre, pour moi la cassonade est indétournable, on oublie le sucre de canne liquide, et on privilégie les petits grains de sucre roux qui viennent craquer sous la dent et apportent toute la gourmandise de ce cocktail. L’étape suivante est bien entendu le citron vert. Si il n’y a pas assez de citron, le cocktail est tout simplement trop sucré, trop fort, pour un effet imbuvable imbattable. Et enfin, parlons peu mais parlons bien, parlons rhum. On oublie les rhums bon marchés, et on part au minimum sur du Dillon. Avec un rhum ambré c’est mieux, et avec un rhum arrangé, votre cocktail devient une petite pépite.

Une fois toutes ces bases respectées, je m’amuse souvent à le décliner, en ajoutant un sirop de gingembre, ou quelques framboises pour lui donner un effet plus clinquant. Et parce que toutes les occasions sont bonnes, pour Halloween je le twist avec des clémentines pour le côté orange et l’ambiance citrouille. Et je ne sais pas ce que vous en pensez, mais si on rajoute des cromesquis au potimarron sur la table, l’apéro à thème est plutôt bien respecté, non ?

Mojito d'Halloween aux clémentines


Ingrédients & Ustensiles

Pour 1 mojito :

  • 2 clémentines
  • 1 citron vert
  • 1 c. à s. de cassonade
  • 10 feuilles de menthe
  • 1 shot de rhum ambré
  • Eau gazeuse type Perrier
  • Glaçons

Pour la garniture des verres :

  • 1/2 clémentine
  • 5 feuilles de menthe
  • 8 g de sucre blanc

Les ustensiles plutôt utiles :

  • 1 verre à mojito
  • Un pilon
  • Un presse-agrumes

Recette pour 1 personne

Préparation des verres :

1 – Presser le jus des clémentines et du citron, et réserver. Couper la clémentine de « garniture » en morceaux et réserver.

2 – Dans une petite assiette, verser le sucre blanc. Mouiller le bord du verre de jus de clémentines, puis le tremper dans le sucre blanc. Réserver.

3 – Verser la cassonade et les feuilles de menthe dans le verre. Ajouter le rhum, et écraser rapidement les feuilles au pilon. Ajouter le jus de clémentines, les morceaux de clémentines, les feuilles de menthe « garniture », des glaçons ou de la glace pilée, et compléter avec de l’eau gazeuse.

Astuce : Pour pepser votre mojito, utiliser un rhum arranger aux agrumes ou aux épices.


Mojito d'Halloween aux clémentines

Mojito d'Halloween aux clémentines

logo-madamcadamia

15 commentaires sur “Mojito aux clémentines

  1. Voici une variante effectivement « originale » pour Halloween qui va être testée sous peu. Même si je suis plus fan du sucre de canne roux liquide martiniquais, DILLON de préférence (sans faire de pub bien sûr, seulement la nostalgie!). Le côté « grain sous la dent » est un petit plus. Je ferai un mix des deux. En tout cas c’est une idée cool ;o)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 En fait rien de bien compliquer, il faut charger en clémentines & citron pour un maximum de goût. Et je suis d’accord, le côté « grain sous la dent », c’est ce qui fait toute la différence (à condition de ne pas trop le sucrer 😉 ).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s